Jean-Marie IMBERT

Société Philharmonique de Givors

<<< La Barquette                                   Sommaire                               Le Vieux-Givors >>>

Jean-Marie IMBERT

Compositeur de musique et premier directeur de la Société Philharmonique fondée en1861. Jean-marie Imbert est né à Givors en 1821, dans la grande maison formant l’angle des rues Joseph Faure et Jean-Marie Imbert. Attiré de bonne heure par la musique, il quitte la chapellerie dont les siens faisaient profession, et se consacre à l’étude du cornet à piston où son talent le place bientôt au premier rang des solistes virtuoses lyonnais. 

C’est pourquoi, lorsque quelques jeunes gens décident de fonder la Société Philharmonique de Givors, c’est à Imbert qu’ils demandent de les diriger. Il accepte et durant vingt-cinq ans, il fait parcourir à cette jeune société une carrière de retentissants succès.

 Contraint à la retraite en 1886 par une cécité précoce, Jean-Marie Imbert meurt en 1900. En 1921, la Société Philharmonique célèbre avec éclat son centenaire.

 

La Société Philharmonique Instrumentale de Givors
Interprète " Grégoire "  de J.M. Imbert
Enregistrement : 1969

 

Rue Jean-Marie IMBERT

La rue Jean-Marie Imbert, qui fait communiquer la rue Joseph Faure avec la place Jean Jaurès, offre un bon exemple des diverses dénominations ou changements de noms de rues qui varient avec l’histoire.

Ouverte en novembre 1835, elle reçoit le nom de rue Saint-Jean. Quand survient la révolution de 1848, les républicains et Voraces locaux s’y réunissent en club dans la salle du café Tersichore ; aussi, préfère-t-on lui donner un nom plus conforme aux temps nouveaux et elle devient rue de la Révolution. 

Arrivent le coup d’État de Louis Napoléon Bonaparte puis la proclamation de l’Empire ; la rue de la Révolution retrouve son appellation primitive. Suivent le désastre de Sedan, la proclamation de la République… et la question scolaire qui va prendre une place primordiale sous l’administration de Jules Ferry. La République prend alors sa revanche sur l’Église : la rue Saint-Jean devient la rue des Écoles. 

Elle reçoit enfin en 1923 le nom de Jean-Marie Imbert, premier directeur de la Société Philharmonique de Givors né en 1821 dans une grande maison à l'angle de cette même rue et de la rue Joseph Faure.

<<< La Barquette                                     Sommaire                               Le Vieux-Givors >>>

Chansons du folklore Givordin 4
Photographies Archives de la Ville de  Givors

Copyright © 2001 [Yves Chapuis]. Tous droits réservés.   Révision : 05 décembre 2008 . yves.c@free.fr